Prochains concerts

Abbaye de la Clarté Dieu

Le 22 octobre 2017

Actualités

Festival 2017

Programmes et reportages (en cours),

faire défiler la page

CONCERT EXCEPTIONNEL

Samedi 17 juin 2017

Concerts de jazz et musiques du monde

Des extraits vidéo du concert ici

Compteur de visites

-

 

Festival de la Clarté Dieu 2015

Reportages

Vendredi 3 juillet 2015

Samedi 4 juillet 2015

 

 

Alain Kremksi, piano et percussions d'Asie (bols chantants, cloches et gongs)

Catherine Braslavsky, chant, grand dulcimer

Textes dits par Elisabeth Duda
 


 Blandine Lambert et Nadine Ouannoughi, chant

 

" Le FEU des VISIONS "
Lumières cisterciennes

Que nous disent ces voûtes millénaires, ces chœurs et ces clochers du Moyen Age qui rayonnent dans toute l’Europe ? Ils nous parlent de beauté, d’audace et d’immensité ; de dépassement de soi, de pureté, et de paix. Profondément inspirés par ce Moyen Age visionnaire, Alain Kremski et Catherine Braslavsky nous proposent leur dernière création qu'ils viennent d'élaborer en résidence à Royaumont. Un voyage dans le temps en forme de répons où s'entrelacent des musiques du Moyen Age et d'aujourd'hui, et les textes de visionnaires auxquels Elisabeth Duda donnera sa voix.

Chant de gauche à droite: Nadine Ouannoughi, Catherine Braslavski, Blandine Lambert.

EXTRAIT ci-dessous

Magdalena  Laudario di Cortona, XIIIème siècle, anonyme, italien médiéval.

Arrangement voix et dulcimer de Catherine Braslavsky.

Refr : Magdalena, digne de louange, prie toujours Dieu pour nous

" Quand  le Christ subit la passion et que les disciples étaient à l'écart, elle vint le visiter

Puis quand le Chist fut mis au tombeau, elle nettoya son corps des douleurs subies

Lorsqu'elle se rendit au sépulcre où il était, avec un onguent très précieux elle l'oint... "

 

Voir la discographie de Catherine Baslavski sur :

http://naturalchant.com/index_fr.htm

 

Magdalena sur CD Le Royaume

 

Dimanche 5 juillet 2015

 

Alain KREMSKI, piano,

Elisabeth DUDA, récitante
 
 
"Paysages romantiques, paysages sacrés"
 
Piano Erard au très beau son chaud, vivant,

de Jean Jude

Programmes

Vendredi 3 juillet et samedi 4 juillet

" Le FEU des VISIONS "
Lumières cisterciennes

Création 2015 à l'occasion des 900 ans
de l’abbaye de Clairvaux

Musiques et Textes du Moyen Age et d'Aujourd'hui:
Bernard de Clairvaux, Hildegarde de Bingen, Rainer Maria Rilke,
Jacques Lacarrière, Nietzsche etc…


 

Alain Kremksi, piano et percussions d'Asie (bols chantants, cloches et gongs)

Catherine Braslavsky, chant, grand dulcimer

Textes dits par Elisabeth Duda
 Blandine Lambert et Nadine Ouannoughi, chant

    Grand Prix Sacem 2013, Grand Prix de la Ville de Paris, Alain Kremski est compositeur, pianiste, et il explore depuis longtemps l’univers des percussions d’Asie (bols rituels, bols sacrés qui évoquent le Graal ; gongs, cloches de temple, etc.). Invité des grands festivals internationaux, il a enregistré plus d’une vingtaine de CD; il travaille également pour le cinéma, la danse, le théâtre (Peter Brook, Carolyn Carlson, Aurélien Bory..) 

 

       Spécialiste du Moyen Age, en particulier du chant grégorien, des troubadours et d’Hildegarde de Bingen, Catherine Braslavsky mène une double carrière de chanteuse et de compositrice depuis une quinzaine d’années. Elle a écrit sept spectacles et enregistré sept albums dont "De Jérusalem à Cordoue", "Chartres, le chemin de l'âme", enregistré au labyrinthe de la cathédrale, "HIldegarde de Bingen, le mariage du ciel et de la terre".

 

       Il est rare que deux compositeurs travaillent en synergie, mais Catherine Braslavsky et Alain Kremski sont animés par une approche commune de la musique comme un chemin d’ouverture du cœur et de l’esprit. Leurs goûts sont proches, leurs sensibilités voisines.

 

       Ils ont collaboré une première fois autour de l’œuvre d’Hildegarde de Bingen pour la célébration des 900 ans de Cîteaux en 1998 : leur passion commune pour la musique et l’architecture du Moyen Age donna ainsi naissance à “L’Ombre de Lumière”, spectacle où les chants d’Hildegarde, interprétés par Catherine Braslavsky, furent pour la première fois accompagnés des bols, cloches et gongs de temple d’Alain Kremski. Le spectacle fut joué à Paris cinq semaines, avec prolongation.

       Les deux musiciens collaborèrent ensuite à plusieurs reprises pour Radio-France et la télévision.

       Pour ce grand voyage du Moyen Age jusqu’à aujourd’hui, ils sont heureux de se retrouver et de proposer leur nouvelle création dans le cadre de la célébration des 900 ans de Clairvaux.

       Ils nous proposent pour ce festival 2015 “Le Feu des Visions”, né du désir de rendre hommage à ce Moyen Age qui a inspiré et inspire encore tant d’artistes aujourd'hui. 

 

 

       Passionnée elle-même par l'Histoire, Elisabeth Duda donne sa voix à ces grands visionnaires et poètes que sont Bernard de Clairvaux, Hildegarde de Bingen, Rainer Maria Rilke, Jacques Lacarrière, Nietzsche…

Hildegarde de Bingen recevant l'inspiration divine, manuscrit médiéval

Dimanche 5 juillet

"Paysages romantiques, paysages sacrés"
 

Alain KREMSKI, piano

Œuvres de BRAHMS   -   LISZT   -   SATIE   -   GURDJIEFF

Dimanche 5 juillet, soirée

Diner - buffet en présence de l’artiste

 

Biographies

Catherine BRASLAVSKI

"Un beau jour, le chant s'est imposé à moi. J'ai eu dès le début une vision assez claire de ma direction musicale mais je n'avais pas de voix. Dans les années qui suivirent, chacun de mes professeurs m'apporta quelque chose d'unique. Bien que ma principale source d'inspiration fut Hildegarde de Bingen, David Hykes m'a ouvert de nouveaux horizons sur l'extra-ordinaire dans la voix, l'attention, l'écoute... le maître indien Nageswara Rao m'a donné le goût de l'exigence et il fut mon premier soutien lorsque je me mis à composer.

Le chant est une quête qui implique tout en moi. J'aime l'extrême simplicité autant que l'extrême complexité, la mélopée aérienne et la fougue syncopée. Mais surtout, au-delà de la forme, je cherche à me dépasser et à le partager."

Apprentissages
C’est après un 3ème cycle en Mathématiques appliquée à la Biologie, qu’elle s’est tournée vers sa passion principale : la musique sacrée.
o Chant lyrique : Magali Damonte, Philippe Ballois de "A Sei Voci"
o Chant grégorien : Institut Catholique de Paris avec Soeur Marie-Claire Billecoq, spécialiste du chant grégorien auprès du Vatican, et Université de Strasbourg
o Musique médiévale : Centre de Musique Médiévale de Paris
o Chant Harmonique : pendant six ans dans l’Harmonic Choir de David Hykes sur des scènes internationales (Théâtre de la Ville de Paris, Los Angeles, Tokyo, etc).
o Chant indien : Pandit Nageswara Rao, tradition carnatique

1989-1995 : L'Harmonic Choir de David Hykes
Peu après leur rencontre, David Hykes fait rentrer Catherine Braslavsky dans son
Harmonic Choir (6 à 8 personnes) et lui demande de l'assiter dans son enseignement
du Chant Harmonique. Ce sera l'occasion de nombreux concerts sur des scènes à l'étranger
(Tokyo, Los Angeles, Barcelone, Prague, Varsovie, Zurich, Zagreb, Amsterdam, Glasgow...) et
en France (Festival d'Art Sacré de Paris, Théâtre de la Ville de Paris,
Abbaye du Thoronet, Eté de Bourges, Lille...).
En 1995, elle quitte l'Harmonic Choir pour se consacrer entièrement à sa propre musique.

1995-1996 : Premier album et premiers concerts
Pierre Toureille, qui dirige à l'époque la collection Ocora de Radio France, découvre
Catherine Braslavsky et lui propose d'enregistrer son premier album sur le label de musiques
traditionnelles Al Sur. L'année suivante, il l'invitera à se produire à
Radio France ainsi qu'au Festival International du Périgord Pourpre en compagnie de
Lakshmi Shankar et Stéphane Grapelli.

Depuis
Compositrice et interprète, Catherine Braslavsky dirige aujourd'hui plusieurs ensembles du duo au
chœur à douze voix (Terra Sancta, l'Ensemble, son groupe de world music...). Elle a enregistré sept albums et a monté sept spectacles en collaboration avec Joseph Rowe. Elle collabore et enregistre
avec des artistes tels qu'Alain Kremski ou Steve Shehan, et poursuit ses recherches sur les musiques antiques, médiévales et actuelles. Elle a réalisé plusieurs musiques pour la télévision française et pour des films documentaires.

En tant que pédagogue, elle propose sa propre méthode de "chant naturel", un travail sur la voix et sur l'improvisation inspirée de plusieurs traditions musicales. Elle anime des séances individuelles et collectives en stage, en France et à l'étranger.

 

Prochain concert : Samedi 11 juillet 2015 à 21h

Le Rêve du Roi Salomon
dans la Basilique Marie-Madeleine à Vézelay, Catherine Braslavsky : chant, doulcimer, bendir
Joseph Rowe : textes, oud, percussion, dulcimer

http://naturalchant.com/concerts_fr.htm

  Elisabeth DUDA

En paraphrasant l’œuvre de Gershwin, on pourrait tout simplement dire: Une Française à Varsovie et ce serait la caractéristique la plus brève … Mais avec cette jeune femme, il est impossible de se contenter d’une seule phrase. Née à Paris dans une famille d’origine polonaise, Élisabeth concentre en elle ce que ces deux pays ont de meilleur: le raffinement et l’esprit français avec la passion et le naturel polonais. La raison de son arrivée en Pologne, ou plutôt de son retour aux sources, est simple : elle veut jouer sur scène ! Et comme elle adore les défis, la voilà qui débarque à Łódź, à l’Ecole de Cinéma, pour devenir quatre ans plus tard, une actrice major de sa promotion, et surtout la première « étrangère » dans l’histoire de cette faculté. Pour preuve, elle obtient le prix du Sénat de la présence française à l’étranger.

Plus tard, elle s’initie au monde du journalisme, à la traduction de pièces de théâtre et à celui de l’écriture: elle a en effet trois livres en polonais à son actif. Mais elle n’oublie pas ce qui la passionne avant tout: le jeu d’actrice. Elle reçoit du reste son premier prix cinéma en 2014 en Pologne: celui du meilleur rôle féminin au festival de Kargow pour “Cours sans te retourner”.Parlant cinq langues, Elisabeth a aujourd’hui de nombreux projets, surtout et avant tout au Cinéma et au Théâtre en France et dans toute l’Europe.
 

L’Apnée (théâtre)

Cinq prix obtenus au SOPOT festival 2013! Pièce écrite et réalisée par Andrzej Bart pour TVP1, images Witold Adamek (avec Boguslaw Linda, Jerzy Stuhr, Krzysztof Stroinski, Tadeusz Konwicki, Andrzej Seweryn, Katarzyna Figura, Małgorzata Potocka, Arkadiusz Jakubik, Joachim Lamża, …). Prévu pour automne 2013 sur TVP1. (Photos © Renata Pajchel)

Cours sans te retourner. (cinéma)

Prix d’interprétation féminine au festival de Kargow en Pologne attribué à Elisabeth!
Sélection officielle au festival de Cannes – écrans juniors Sélection officielle au festival de Rome, ItaliePrix du public au festival de Cottbus 2014, AllemagnePrix du public au festival de Boston 2014, USAPrix du public au festival de San Francisco 2015, USAPrix METROPOLIS du meilleur réalisateur 2014 pour Pepe Danquart, Allemagne

L’émouvante histoire de Yoram Fridman adaptée au cinéma par Pepe Danquart. Elle déjà donné naissance au livre d’Uri Orlev: “Cours sans te retourner”.(Casting: Rainer Bock, Jeanette Hain, Grażyna Szapołowska, Zbigniew Zamachowski, Itay Tiran, Mirosław Baka, Olgierd Lukaszewicz, Izabela Kuna, Katarzyna Bargiełowska, Przemysław Sadowski, Elisabeth Duda, Andrzej Tkacz).Sortie en salle le 24 décembre 2014 en France

Extraits de films sur:

http://www.elisabethduda.com/?page_id=49

 

L’Apnée (théâtre)

Cinq prix obtenus au SOPOT festival 2013! Pièce écrite et réalisée par Andrzej Bart pour TVP1, images Witold Adamek (avec Boguslaw Linda, Jerzy Stuhr, Krzysztof Stroinski, Tadeusz Konwicki, Andrzej Seweryn, Katarzyna Figura, Małgorzata Potocka, Arkadiusz Jakubik, Joachim Lamża, …). Prévu pour automne 2013 sur TVP1. (Photos © Renata Pajchel).

Alain KREMSKI

Étrange parcours que celui d'Alain Kremski… Après des études brillantes, où il est encouragé par de nombreuses personnalités (Igor Stravinski, Nadia Boulanger, Darius Milhaud, Olivier Messiaen), il délaisse les chemins d’une carrière toute tracée pour explorer l'univers mystique des SONS des cloches de temples, gongs, bols bouddhiques (Japon, Chine), bols chantants (Tibet, Népal), fasciné par les musiques et instruments d'Asie comme l'avait été Debussy par les orchestres et percussions de Java.

Comme Debussy, d'ailleurs, il remporte le premier grand prix de Rome de composition à 22 ans et séjournera trois ans à la Villa Médicis, où il se lie d'amitié avec le peintre Balthus, qui lui communique sa passion pour la peinture, la sculpture, la littérature et les voyages…

Les œuvres de Kremski pour bols bouddhiques, bols chantants et gongs puisent autant leur inspiration dans les musiques de l'Inde, de Bali ou du Japon, que dans les chants grégoriens anciens ou les musiques du Moyen-âge. Elles ne cherchent pas à évoquer les musiques sacrées d'Extrême-Orient qui obéissent à des lois strictes et accompagnent les rituels, mais s'inscrivent dans les courants de la musique contemporaine, dans la perspective d'une rencontre Orient-Occident. Avec ces musiques, Alain Kremski espère rendre hommage, modestement, à sa manière, à la civilisation tibétaine qui contient et véhicule des trésors d'une haute spiritualité qu'il est précieux pour l'Occident de sauver et de préserver.

Pour l'instrumentarium des bols et gongs, il écrit des musiques extrêmement précises et codifiées, qui peuvent être jouées selon différentes partitions par deux, trois, cinq joueurs ou plus. Mais il compose également pour orchestre, chœurs, musique de chambre, piano.

Pianiste, il aborde des répertoires inhabituels : œuvres étranges de Friedrich Nietzsche, musiques sacrées, énigmatiques et émouvantes de G. Gurdjieff (souvenirs des séjours de Gurdjieff dans des confréries très fermées d'Asie et des monastères secrets soufis, grecs et esséniens), pièces peu connues d'un Liszt visionnaire, ou rarement jouées comme celles de Clara Schumann, Richard Strauss, Grieg, Dvorak, Alkan, des transcriptions de Borodine, Wagner, Mahler, des jeunes contemporains, etc.

Parfois, dans un même récital, il va mélanger ses transcriptions pour piano de Mahler, Wagner ou Borodine, des œuvres de F. Nietzche, Liszt, Brahms, Schubert ou Debussy, pour terminer avec ses musiques pour bols bouddhiques et gongs, entraînant les auditeurs dans un voyage de l'Europe romantique à l'Orient mystérieux…

Ces mélanges extraordinaires dans une même soirée peuvent surprendre… Pourtant, pour Kremski, le but est toujours de retrouver l'essentiel : vibrations, énergies, mouvement, espace, silence, respiration, tranquillité, lumières, architectures sonores… Les principes fondamentaux et les lois demeurent au-delà de toutes cultures, traditions, styles, époques, musiques… Alors, les barrières apparentes entre Mozart, Chopin, Scriabine, Gurdjieff ou les sons inouïs des bols bouddhiques s'effacent… Une unité d'un autre ordre apparaît.

Olivier Messiaen écrivait à Alain Kremski, après avoir entendu plusieurs œuvres pour cloches, gongs et cymbales tibétaines : « Je les ai écoutées avec une attention soutenue et je peux vous assurer qu’il s'agit là d'un monde absolument nouveau… ». Et il terminait une communication à l'Académie des Beaux-arts concernant l'œuvre d'Alain Kremski par ces mots : « J'aime cette méditation si pure.»

 

 

 

Etudes et distinctions

Six premiers prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dont le premier prix de composition dans la classe de Darius Milhaud. Sa première œuvre pour orchestre, écrite à l'âge de dix-sept ans, est remarquée par un jury composé de Stravinsky, Nadia Boulanger, A. Copland, qui lui décerne le premier prix de la William and Norma Copley Foundation, Etats-Unis. Premier grand prix de Rome. Premier prix du concours international de composition Pierre de Monaco, catégorie œuvres symphoniques, Grand prix de la Ville de Paris avec « Hommage à Kandinsky », œuvre créée sous la direction de Marius Constant. Lauréat de la Fondation Lili Boulanger. Prix de la Marsden Foundation, New-York, pour l'ensemble de ses œuvres.

Quelques repères

  • Grand prix de la Ville Paris, Premier Prix du Concours International de composition
  • PRINCE PIERRE DE MONACO (catégorie musique symphonique) Premier Grand
  • Prix de Rome, Prix de la MARSDEN FOUNDATION (New York) et de la Fondation
  • Lili BOULANGER, Alain Kremski mène une double carrière de compositeur et de pianiste.
  • Il a reçu le GRAND PRIX DE LA SACEM 2013 pour l'ensemble de son œuvre.

Compositions pour piano, orchestre, chœur, musique de chambre.

Il compose aussi pour une collection d'instruments d'Asie : Bols rituels chantants (Tibet) Bols bouddhiques sacrés (Japon), Grands bols de cérémonies taoïste (Chine) Gongs et grandes plaques rituelles de monastères (Birmanie) Cloches de temples (Inde, Népal Tibet) etc. Collection rare d'instruments anciens avec lesquels il donne également des récitals, invité dans les festivals en Europe, Amérique du Sud, Asie...

Collaborations pour le théâtre, le cinéma, la danse avec Peter BROOK, Aurélien BORY, Carolyn CARLSON, Laurent TUEL, Concerts/lectures avec Jeanne MOREAU, Michaël LONSDALE, Zéno BIANU, Jean-Loup PHILIPPE, Aurore CLÉMENT...

Il a enregistré de nombreux CD, musiques extraordinaires et peu connues des écrivains NIETZSCHE, PASTERNAK, GURDJIEFF.  La plupart de ses CD ont obtenu le ffff TELERAMA, le CHOC du MONDE DE LA MUSIQUE et de CLASSICA.

A propos des œuvres d'Alain KREMSKI, Olivier MESSIAEN écrivait, dans une lettre au compositeur : «Votre musique m'a vraiment transporté ailleurs... Il faut entendre ces disques plusieurs fois en se laissant perdre dans le rêve... » «[les œuvres]Je les ai écoutées avec une attention soutenue et je peux vous assurer qu’il s'agit là d'un monde absolument nouveau… ».

Et, dans une communication à l'Institut de France, il terminait par cette phrase :

«J'aime cette méditation si pure...»

Alain Kremski est l'invité des festivals internationaux : LUCERNE, festival  du CENTRE HISTORIQUE DE MEXICO, festival de piano LISZTOMANIA, FESTIVAL DES FORETS à Compiègne – festival PRÉSENCE  (Radio France) etc.

Nombreuses tournées en Europe, Amérique du Sud, Asie, etc.

Il aime jouer dans des espaces, des architectures remarquables, particulières, immenses, et aussi parfois dans des lieux très intimes : « Mon regard parcourt lentement volumes, lignes et perspectives, allant tranquillement jusqu'au plus haut et lointain possibles jusqu'à en éprouver un certain vertige. Selon l'espace et l'énergie d'un lieu, ma respiration s'accélère ou se calme, ma

 

voix change, des visions s'enchaînent, des sons, rumeurs harmonieuses, bourdonnement pieux, chant, etc. m'envahissent et prennent possession de moi. »

  • Concert/lecture, Cité de l'Architecture à Paris, avec l'architecte Paul ANDRÉ.
  • Radio-France, émission publique, avec des textes de l'écrivain Claudio MAGRIS.
  • Concert non stop au Grand Palais, dans la sphère géante du sculpteur Anish           KAPOOR, pour la clôture de l'exposition MONUMENTA 2011.
  • Improvisation avec la chorégraphe Carolyn CARLSON (Bols bouddhiques et gongs) au Musée GUIMET, au milieu des Bouddhas Khmers.
  • Deux récitals de piano non stop pour l’inauguration de la réouverture du Palais de       Tokyo. Performances avec les bols bouddhiques et gongs au milieu des sculptures de Mircea CANTOR, galerie Yvon LAMBERT, Paris.
  • Concerts à BERCY pour les enseignements du DALAI-LAMA
  • Musique de scène du spectacle GÉOMÉTRIE DE CAOUTCHOUC d'Aurélien BORY, pour huit acteurs acrobates. Parc de la Villette (octobre 2012)
  • Improvisations sur les grands bols bouddhiques et porcelaine de Sèvres (coupes musicales) de Marie-Ange GUILLEMINOT, MUSÉE DE LA CÉRAMIQUE à SÈVRES.
  • Hommage au peintre KIJNO, espace VERA, Saint-Germain-en-Laye

 

TELERAMA : « sortir »    Le phénoménal Aurélien BORY poursuit son travail sur l'espace. Le tout se joue au son d'une formidable composition pour piano d'Alain Kremski,.. Du jamais vu... Très fort... (Stéphanie BARIOZ)

LIBERATION :     Le mélomane découvrira avec le phrasé de Kremski, un Liszt plus martial, vagabond, magnétique, inconnu...    (Déborah Chocron)

TELERAMA :      A. Kremski est un interprète profond, qui hisse son jeu à la hauteur d'un rituel et la musique au rang d'une prière...Sa musique est inouïe, tout simplement... (Xavier LACAVALERIE)

DIAPASON :       Une faculté très particulière qu'il a, comme pianiste, de créer des climats sonores envoûtants... (Jean François ZYGEL)

MONDE DE LA MUSIQUE :   Gurdjieff CD piano. Dans la douceur mélancolique des « Chercheurs de Vérité », un toucher subtil et profond... (Renaud MACHART)

L'EXPRESS :     Interprète inspiré, A. Kremski révèle un éblouissant trésor,  l'œuvre pour piano de GURDJIEFF... (J.P. RIBES)

LE MONDE :    Récital Alain Kremski, on y court ! (Philippe de la CROIX)
 

Trois documents consultables ici même,

 

1-sur les Ordres et l'Art cisterciens
ordres_arts_cisterciens.pdf
Document Adobe Acrobat [506.5 KB]
2-sur l'abbaye de Clairvaux
abbayedeclairvaux_histoire_travauxderest[...]
Document Adobe Acrobat [1.7 MB]
3-sur Bernard de Clairvaux
bernard_de_clairvaux.pdf
Document Adobe Acrobat [414.1 KB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Les Amis de la Clarté Dieu
© site web, photos et vidéos: Sylviane Monthulé, artiste-plasticienne, contact@sylvemcreations.net
© participation photos: merci à FX. Lebas, Jérôme Delpau

Email